astro

 

Pour donner du sens ….
Comme vous tous, hier soir, et dans le monde entier, j’ai regardé ces terribles images …
Qu’on soit croyant ou non-croyant, l’émotion est palpable. Forcément. Une terrible émotion qui se manifeste comme une boule au fond de la gorge, et des palpitations dans le ventre.
La charpente de la cathédrale, de Notre-Dame de Paris, a été dévastée. Et la flèche qui dominait l’ensemble est tombée.
Mais pourquoi ? …
Quel sens donner à un tel drame ?...

Encore une fois, qu’on soit croyant ou non-croyant, Notre-Dame de Paris est une Grande Dame qui depuis 850 ans, a vu défiler bien des évènements,
* des bonheurs, comme le mariage de Marguerite de Valois avec le futur Henri IV …unissant catholicisme et protestantisme
* … et des drames, comme celui de la Saint-Barthélémy.

Astrologiquement, j’ai parlé toute la semaine dernière de ces aspects avec le Nœud Sud … Un Nœud Sud lié au passé, au karma, à des actions antérieures, et forcément aux guerres fratricides qui ont traversé la Chrétienté pendant des siècles.
Des aspects à Pluton, la planète qui détruit, pour reconstruire.
Et ça se passe en Capricorne, le signe des structures …
Pour un immense Nettoyage.

C’est la charpente de la Cathédrale qui a été touchée.
La charpente, c’est le Capricorne.
Et la flèche qui est tombée … c’est peut-être cette flèche du Sagittaire, où trône Jupiter en ce moment. Hier je mettais un titre sur ma publication : Jupiter va-t-il perdre la tête ?

Et pourquoi la Cathédrale de Paris, l’un des monuments les plus emblématiques de l’Europe Occidentale ?…..
La France est considérée comme la fille aînée de l’Église, formule qui remonte au baptême de Clovis à la fin du Vème siècle, formule rappelée par le Pape Jean-Paul II en juin 1980.

Mais c’est bien la charpente qui a été touchée.
Les bases restent.
Et aussi les 16 statues qui ont été décrochées la semaine dernière de la flèche … eh oui,
16 statues en cuivre qui n’avaient pas bougé depuis 1857.
16 statues qui représentent les 12 apôtres et les 4 Évangélistes.
16 statues qui sont à l’abri pour être restaurées depuis vendredi dernier, près de Périgueux.

La Cathédrale n’avait pas été touchée par les guerres.
Mais elle a été touchée à sa tête, et dans ses fondations, dans ses fondements, par le Feu, un Feu qui purifie.
Le premier jour de la Semaine Sainte.
Ça ne peut pas être un hasard.
C’est un temps d’épreuve, mais les Apôtres et les Évangélistes restent debout.

Astrologiquement, dans le thème monté pour 18h 50 heure de Paris, on voit :
* Un aspect dissonant de Mars, qui est souvent le Déclencheur, en semi-carré dissonant exact au Soleil,
* et deux jolis aspects qui protègent :
Un trigone quasi exact du Soleil à Jupiter en signes de Feu (j’en ai parlé dimanche)
Un trigone quasi exact d’Uranus à la Lune, en signes de Terre.
Vénus est aussi en sextile à Pluton/Nœud Sud.

Il me revient en tête le degré symbolique de cette Nouvelle Lune en Bélier qui a démarré le 5 avril : « Des esprits de la nature en action au coucher du soleil »
Ces forces de la nature sont actives quand il y a un processus d’évolution en marche.
Les questions restent posées.
Comment sortir de ces éternels conflits nés de la différence ?
Comment rentrer dans une conscience planétaire ?
Comment libérer des bougies de fraternité vers une mentalité tournée vers plus de douceur (c’est bien le phare à viser avec le Nœud Nord en Cancer)

La terre elle-même bouge de plus en plus. Quelque chose se passe dans ses entrailles, et les vibrations émises nous empêchent de dormir.
Mais rien n’est immuable. Même la silice du temps devient poussière.
Pour qu’un Nouveau Monde émerge.
D’abord dans les creusets de chacun de nous.
Puis dans une foi à toute épreuve, pour un Renouveau.
Comme pour la Reconstruction de Notre-Dame de Paris.

SOURCE : ALLO ALLO MERCURE