astro

 

Une histoire de Lune Noire …

Ce n’est pas une planète !... Juste un point. Et c’est peut-être pour ça qu’elle est si difficile à situer ! Elle n’est pas une réalité. Juste un concept. Mais c’est un concept tellement flou … qu’on en utilise trois. Eh oui.

Il y a les adeptes de la Licorne, qu’on appelle la Lune Noire Moyenne : c’est un lieu d’absolu où vit le désir de l’être, mais un désir tellement puissant qu’il risque d’être trop intransigeant. C’est un « manque » mais ce n’est pas une absence, ni une frustration, ni un vide …. Juste un manque qu’on ne peut jamais combler, insatiable, et qui tourne en boucle. Un manque qui fait agir sans qu’on puisse vraiment conscientiser

Il y a les adeptes de Lilith, celle qu’on appelle la Lune Noire Corrigée : elle est faite d’angoisses et de peurs, donc de souffrances. Mais il faut la traverser pour atteindre la Licorne (et c’est plus facile à interpréter quand Licorne et Lilith ne sont pas dans le même signe). Comme c’est le lieu des grandes peurs, Luc Bigé la considère comme un dragon qui garderait une grotte intérieure, celle qui abrite le « Trésor du Soi ».

Enfin il y a ceux qui préfèrent utiliser la Lune Noire Vraie, issue de savants calculs, tellement savants qu’il y a toujours une différence de quelques degrés d’une Ephéméride à l’autre. Elle peut être considérée comme une clé qui permet de traverser les peurs.

Chacune a son importance qui dépend de ce que l’on cherche. Et toujours, dans un compartiment « astrologie karmique ».
Une chance quand même : qu’elle soit Moyenne, Corrigée, ou Vraie, elle est toujours plus ou moins dans le même secteur.

Où qu’elle soit, la Lune Noire me fait penser à Pluton : comme lui, elle fait tout remonter à la surface. Mais là où le Seigneur des Ténèbres (Monsieur Pluton) met des années à faire prendre conscience de quelque chose, la Lune Noire est plus rapide : elle ne reste que neuf mois dans un signe, juste le temps d’enfanter d’un travail en profondeur.

Elle est ce que Jung appelle « notre part d’Ombre » ; mais en même temps, elle cherche à mettre en lumière. Forcément, elle fait un peu peur. Et elle dérange. Pourtant elle a beaucoup d’importance si elle fait un aspect (conjonction ou opposition) sur un point important du thème natal, Soleil, Lune et Ascendant, ou sur un autre élément dit karmique (Chiron ou les Nœuds Lunaires) ; et dans ses transits, elle est importante dans ces mêmes aspects, mais aussi par rapport à elle-même bien sûr.
Elle parlera donc pendant ces neuf mois à tous ceux qui ont l’un de ces points en Poissons ou en Vierge. Mais grâce à ses transits, on a l’opportunité de transformer l’Ombre en Lumière.

Actuellement, la Lune Noire rentre donc en Poissons.
C’était le 7 mars pour la Lune Noire Corrigée
Ce sera le 2 mai pour la Lune Noire Moyenne
Entre le 2 mars et le 1er août (éphémérides du Méridien) pour la Lune Noire Vraie qui fait des allers et retours entre Poissons et Verseau.
Elle restera en Poissons plus ou moins jusqu’en janvier 2020

Pour ceux qui aimeraient faire des parallèles avec ce qu’ils ont déjà vécu, cette Lune Noire est restée en Poissons :
Entre juin 2010 et mars 2011
Entre août 2001 et mai 2002
Entre octobre 1992 et juillet 1993.
Entre décembre 1983 et août 1984
A chacun de voir si ces dates rappellent quelque chose ….

Alors … quel peut être le message de cette Lune Noire en Poissons ?
Dans sa mission d’Absolu, elle est un peu comme le Sauveur qui, par son amour inconditionnel, veut aider et sauver tout le monde (Thérèse d’Avila avait cette Lune Noire en Poissons) ; et c’est une Lune Noire qui convient très bien aux clairvoyants et aux mediums qui pourront voir leur don se développer ou connaître des expériences étranges, à mettre au service des autres pour les aider.
En lien avec la prochaine conjonction Saturne rétrograde /, Nœud Sud, elle peut tenter :
* de s’identifier à tout sans s’accrocher à rien, mais dans un monde où rien ne serait souillé
* de se conformer aux désirs des autres,
* de faire « ce qu’il faut faire » par sens du devoir ou par une sorte d’habitude qui toucherait un profond sentiment d’insécurité,
* de se construire sur l’image que les autres attendent (on retrouve aussi Jupiter qui veut endosser son costume moral de Monsieur ou Madame Bien, Sagittaire …)

Mais dans ce vertige de l’immensité Poissons, et dans cette absence totale de limites, la Lune Noire a peur de se laisser engloutir. Peur de se tromper en réalisant que son écoute attentive des autres et sa bienveillance à leur égard, ne font en réalité que nourrir l’Ombre qui habite ces derniers. Et donc aussi, un peu peur d’être exploitée.
Avec en bout de la spirale, sa plus grande peur : la peur de la confusion, une peur de ne plus savoir qui elle est vraiment.

La clé de cette Lune Noire en Poissons sera de transformer ses angoisses en « ouvertures psychiques » : pour cela, il lui faudra se reconstruire en face sur Priape en Vierge en s’accrochant à ses valeurs d’analyse et de logique. Elle pensera, elle écrira, elle agira avec minutie ; elle soignera aussi. Elle compensera un sentiment d’infériorité par un mental brillant (la Vierge est maîtrisée par Mercure)
Quelque chose la poussera à se justifier, à donner des explications, à démontrer, à argumenter … jusqu’à peut-être, jeter l’éponge (le Sagittaire est en carré, là où est justement Jupiter), à faire ses valises et à partir loin, éventuellement, pour une destination inconnue !

Pendant cette gestation de 9 mois en Poissons :
Elle passera sur Neptune en octobre 2019 ; un moment où la remise en question sur les croyances et les idéaux, sera peut-être plus forte. Avec le défi de retrouver une certaine lucidité en faisant le deuil de ses illusions et en accédant à une autre dimension, plus spirituelle à intégrer à son vécu … via la prise de conscience de mensonges ou de trahisons.

Alors peut-être ….
* Se ré-identifier dans une mise à nu qui obligera à un recul sur soi, particulièrement pour ceux qui verront la Lune Noire passer sur leur Soleil ou leur Ascendant en Poissons.
* Faire face à sa Part d’Ombre, sans être atteint ou troublé par le jugement des autres (carré avec Jupiter en Sagittaire)
* Faire contrepoids aux débordements de l’imaginaire par une certaine rigueur (l’aide sera apportée par les sextiles à Pluton/Saturne/Nœud Sud en Capricorne)
* Utiliser le foisonnement d’émotions intérieures de manière concrète (et Uranus sera le bienvenu en se mettant aussi en sextile depuis le Taureau)
* Mais ne pas se sacrifier ou se poser en victime.
* Et laisser le spirituel rentrer dans sa vie, si c’est le projet d’incarnation.

En janvier quand la Lune Noire passera en Bélier, si l’on a travaillé sur sa vulnérabilité, on pourra avoir une boulimie d’action là où l’on a le Bélier en natal, pour dynamiser une projection sociale réparatrice.

Source : ALLO ALLO MERCURE