La Pleine Lune du 18 mai 2019

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Scorpion / Taureau, à 27° 38

Pour la Lune, le degré sabian explique :

« Le roi des fées arrive près de son domaine »

Dominante : Pouvoir des grands symboles culturels.

Pour le Soleil, le degré sabian du Taureau explique :

« Une femme âgée tombe amoureuse après un changement de vie »

Dominante : Possibilité pour tout être humain de se libérer des contraintes biologiques et de refaire sa vie.

… une opportunité de s’élever au-dessus des limitations de la nature et de l’ordre social « normal » imposé. La renaissance est toujours possible ; et dans l’idéal, le renouveau apporte une réponse plus mûre aux possibilités de l’expérience nouvelle.

 

astro

 

Pleine Lune Scorpion du 18 mai 2019 à 21 h 12 TU

(23 h 12 en France)

ascendant 19° Sagittaire  Paris

 

Axe à 27° 38 Scorpion / Taureau – axe fixe

 

Axe de la PL en aspects harmonieux  

à la triple conjonction Saturne/Pluton/Nœud Sud

 

Mars, maître de la Pleine Lune,

sort de son opposition à Jupiter ;

il est sextile à Vénus maître du Soleil,

mais carré à Chiron qui est chez lui en Bélier.

 

Vénus est conjointe à Uranus en Taureau.

 

Jupiter, Saturne et Pluton toujours rétrogrades

 

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune :

Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil à 28° Taureau (et son sens du concret) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune à 28° Scorpion et ses émotions violentes)

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un point important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

*****

 

A-t-on réussi depuis le début de cette Nouvelle Lune Taureau à tenir debout ? … A-t-on réussi à tenir le cap avec fermeté et à gérer les aléas de la vie, en pratiquant les vertus de l’énergie Taureau, calme, nature, ressourcement physique ?…

Et va-t-on profiter de cette connivence de la Terre entre les luminaires et le trio Saturne/Pluton/Nœud sud pour redéfinir ses choix de vie ? …

 

C’est la Pleine Lune du Wesak :

comme chaque année, en Pleine Lune Taureau, c’est le moment choisi par le Christ et par Bouddha pour venir ensemble bénir la Terre : moment privilégié donc, où l’on est aidé par des forces spirituelles si l’Amour et la Conscience sont suffisamment installés en chacun de soi dans son quotidien.

 

Or, cette Pleine Lune dans l’axe Scorpion / Taureau

donne l’occasion d’une mise au point entre ce qui est bien concret (Taureau) et un univers plus subtil, relié souvent à des connexions invisibles, un univers qui ose se remettre en question à chaque tournant de sa vie (Scorpion)

… Axe d’équilibre entre ce qui a été acquis ou que l’on veut acquérir, d’une part, et ce qu’il convient de donner ou d’abandonner.

Positivement, la Lune de nature Eau, ici en exaltation en Taureau, est bien accueillie par la Terre qui accueille ses émotions, tant qu’elles ne se heurtent pas aux vieux démons du Scorpion.

 

La Pleine Lune en Scorpion,

qui marque le milieu de la lunaison et donc sa pleine lucidité, est un moment capital de ce mois de mai, puisqu’elle aide à redéfinir ce que l’on veut abandonner pour accomplir autre chose, qui soit plus en corrélation avec ce qui est authentique en soi.

Le changement s’opère, doucement, lentement. Partout dans la tête et dans le corps. Dans les cellules ; mais le Scorpion est une énergie qui insiste sur ce que l’on veut vraiment, sur la remise en question souvent drastique, mais qui est nécessaire, parce que fondamentale pour l’équilibre et l’être d’amour qui vit au fond de soi.

 

Le Soleil est conjoint à Mercure

C’est tout en profitant des énergies Taureau, dans une détente liée à tous les sens (et j’ai longuement parlé du toucher dans ma précédente publication de la Nouvelle Lune) que l’on pourra mieux définir son bien-être : pas seulement par le toucher, bien sûr, mais aussi, par l’écoute d’une musique d’ambiance relaxante, par des odeurs énergisantes, par la douceur gustative de son plat préféré. Se laisser aller et se faire plaisir …. Méditer, faire de l’exercice, respirer plus profondément sont à rapprocher aussi de ce Mercure Taureau.

 

La conjonction prochaine du Soleil et de Mercure,

 exacte le 21 mai,

sera l’occasion d’accoucher enfin (si on le veut bien) de nouveaux concepts, de nouveaux schémas de pensée qui ont été en gestation depuis la mi-mars.

 

Les maîtres de cette Pleine Lune : Mars et Pluton

Et si la Lune est chez Mars en Scorpion, Mars est chez la Lune en Cancer : on dit qu’ils sont en réception mutuelle.

Mais l’un et l’autre ne sont pas à l’aise là où ils sont : ils sont « en chute ».

Climat étrange entre ces deux planètes qui se connaissent (puisqu’en réception mutuelle) mais ne peuvent agir au mieux de leur forme (puisqu’en chute) ; peut-être tout simplement ne veulent-elles pas se parler puisqu’elles ne sont reliées par aucun aspect, ni majeur ni mineur !

 

L’axe de cette Pleine Lune est en harmonie avec Saturne/Pluton/Nœud Sud

Promesse de belles résolutions ?… Saturne et Pluton veulent adresser un message qui passe par leur rétrogradation. Dans le chaos actuel, certaines copies sont bel et bien à revoir. Et malgré le découragement profond de certains, il devient de plus en plus évident de constater à quelles limites sont arrivés les systèmes socioculturels que Pluton demande de déconstruire pour les refaire, plus conformes à la réalité d’aujourd’hui.

Et c’est la même chose dans sa vie personnelle : déconstruire une réalité d’hier. Pour en reconstruire une autre, plus authentique avec son vrai Moi.

 

Dans cette fin de cycle Saturne/Pluton,

on peut voir tout ce qui a été soumis à métamorphose depuis le départ de leur cycle en 1982 dans le signe de la Balance : programmer la mutation (Pluton) de vieilles structures en jeu (Saturne) dans nos modes de vie relationnels (Balance)

On assiste aujourd’hui sur le plan collectif, à une crise mondiale qui prend la forme d’un effondrement pour une transformation radicale des structures institutionnelles et politico-économiques (on est maintenant en Capricorne) ; avec en arrière-fond, une humanité en perte de sens (et de foi) ; le tout chapeauté par un Nœud Sud qui ne fait rien de moins que signaler un sens karmique d’erreurs passées.  A tous les niveaux.

A l’opposition du cycle, en 2001, ce fut l’effondrement des tours de Manhattan.

A cette fin de cycle, c’est l’effondrement du toit d’une cathédrale chargée d’Histoire … et d’histoires un peu moins belles.

Encore une fois, ce qui est à l’extérieur est aussi à l’intérieur. Il en va donc de même sur le plan individuel. Mais cette fois, il s’agit de son propre édifice … Jusqu’où ira-t-on dans l’effondrement de soi, avant de comprendre que le moment est venu de prendre un virage ?

 

Aujourd’hui, trois planètes sont rétrogrades :

Jupiter depuis le 10 avril

Pluton depuis le 24 avril

Saturne depuis le 30 avril.

Aucune n’est encore arrivée à la moitié de sa rétrogradation, marquée par son opposition au Soleil (la première, ce sera Jupiter le 10 juin, ensuite Saturne le 9 juillet, enfin Pluton le 14 juillet)

Toutes les trois, elles en sont encore au stade du questionnement :

Réflexions sur une redistribution de sa place sociale, sur son sens des responsabilités par rapport aux limites à donner à son cadre de vie personnel, pour comprendre comment contribuer à la mutation, du monde et de soi.

Ce n’est que lorsque ces trois planètes feront leur opposition avec le Soleil qu’il y aura possibilité d’avoir une formulation plus claire.

 

Mars le maître de cette Pleine Lune,

* A été en opposition à Jupiter pour un nouvel équilibre à trouver

* A été en quinconce à Pluton pour appuyer sur le sens d’une mise au point devenue indispensable.

Tout juste rentré en Cancer, depuis le 16 mai, propice à de nouvelles ouvertures qui permettent d’être plus à l’écoute de soi,

* Il est maintenant en sextile à Uranus … peut-être justement pour aider à briser la coquille d’un vieil œuf qui s’abrite derrière la respectabilité d’une carapace tant familiale que sociale,

* En trigone exact à la Lune Noire Moyenne, peut-être aussi pour lancer un défi, celui de s’interroger sur les véritables pulsions qui président aux raisons de ses agissements

* Il sera bientôt en carré en Chiron pour une nécessaire adaptation, et le réajustement à faire pour tenter une nouvelle façon de procéder.

 

Conclusion

18 mai 2019 :  9 + 5 + 3  = 17 … L’Etoile  ou les Etoiles

Ou : 18 + 5 + 12 = 35 = 8 … La Justice

Ou : 18 + 5 + 2019 = 2042 = 8 …. La Justice

 

La Justice revient comme à la précédente Pleine lune : La Justice et sa recherche d’équilibre.

L’effort pour aller au bout de son choix, pour atteindre son objectif

Une fois de plus, le Tarot fait travailler l’inconscient. C’est un support (il y en a d’autres) dont on a besoin, pour dépasser le stade des émotions, et pour répondre à l’intuition.

Sur cet arcane 8 du Tarot de Marseille, une femme entre deux âges est assise, sur un trône en or. Elle regarde bien droit, face à elle. Jaune, bleu, rouge en proportions égales. Vie spirituelle, intelligence et conscience. Elle est passive, mais dans sa main droite, celle de la raison, elle tient un glaive (dressé vers le ciel pour capter l’équilibre du monde) ; dans sa main gauche, celle du cœur, elle tient une balance, signe d’équilibre.

Dans l’Univers tout est régi par l’équilibre des forces, des éléments, des énergies. Le ciel et la terre. Le yin et le yang. Ce qui est en haut comme ce qui est en bas. Le visible et l’invisible.

Pour préserver et maintenir l’équilibre il faut reconnaitre et respecter les lois qui régissent le ciel et la terre. Et c’est la justice qui est la gardienne de ces lois.  Elle révèle (ou devrait révéler) ce qui est juste, rigoureux, incontestable et incontournable.

Alors elle peut clarifier. Et trancher.

 

Et l’Etoile est là qui veille ….  Quand elle arrive, elle indique que, malgré tout, il faut garder foi et espérance. Il faut juste accepter de perdre quelques illusions pour aller à l’essentiel. La femme représentée est nue. Et pure. Elle n’a rien à cacher. Rien non plus pour s’embellir. Sa beauté est intérieure.

Nous sommes tous nés sous une bonne étoile. Mais cette étoile, c’est en soi qu’il faut la chercher et la trouver … peut-être astrologiquement, peut-on la trouver dans son Nœud Nord, ce phare qu’il faut viser et qui est tout simplement le Contrat d’Ame de chacun ; un Nœud Nord qui est une invitation à ne jamais perdre son étoile …

Quand on l’a trouvée, cette Etoile, il suffit de la suivre. Mais JE SAIS qu’alors, elle nous guide et nous protège. Elle aide à faire preuve de bon sens, à se purifier, à se fortifier.

Elle permet aussi, aux Créateurs, de trouver la bonne inspiration.

 

l’Etoile est le symbole du Verseau en astrologie, un signe qui a le besoin, dans sa version positive, de libérer des énergies nouvelles, d’abord collectives (c’est-à-dire sociales ou culturelles) en étant à la fois distant et à la fois impliqué, et toujours pour contribuer au rayonnement du groupe. Comme Ganymède, l’Ange du Verseau, elle déverse de l’eau sur la terre pour permettre la fertilisation et la régénération.

 

Cette Pleine Lune est dominée par les éléments yin :

6 planètes en Terre : Soleil, Mercure, Vénus, Saturne, Uranus, Pluton + le Nœud Sud

3 planètes en Eau : Lune, Mars et Neptune + le Nœud Nord et les trois Lunes noires

On peut penser à des émotions à fleur de peau, aux intuitions qui peuvent submerger ; mais aussi à une patience à cultiver (la légendaire patience du Taureau qui contient 4 planètes). Le tact et la diplomatie seront d’actualité pendant cette quinzaine.

Mais c’est toujours pour un Grand Nettoyage qui oblige à changer ses habitudes. Et c’est le corps qui est quasiment toujours le premier lanceur d’alerte : s’il a mal, s’il souffre, c’est surtout pour dire : « Attention, tu n’es pas sur le bon chemin … Réveille-toi et écoute ce qu’il veut te dire … Le chemin que tu prends n’est pas le bon. Tu peux encore changer. »

 

On y travaille depuis si longtemps que nombreux sont ceux qui ont déjà commencé à désherber devant eux, à faucher les anciens schémas de fonctionnement.

On résiste encore un peu, tant il est difficile d’aller vers l’inconnu. Mais petit à petit une nouvelle conscience s’installe …

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – mai 2019

Site : http://www.jacquelineboilot.com/     

astro