astro

Pour ce week-end ….
Mars n’en finit pas de devoir réajuster sa manière d’agir,
mais cette fois, avec beaucoup de subtilité.

Ce dimanche 4 août, Mars passe à 21° Lion.
Quinconce décroissant exact à Pluton à 21° Capricorne.
(la dernière fois, c’était il y a deux ans, en août 2017)

Un angle de 210° donc quinconce décroissant, c’est un aspect de réglage et de mise au point.
On NE PEUT PAS continuer comme avant. Après tous les chamboulements de juillet, le mois d’août est là pour mettre en place ce que les éclipses ont mis à jour, et pour préparer le nouveau décor de la rentrée.
Le ciel ne cesse de le dire avec tous ces quinconces !
Rien que pour Mars, entre le 27 juillet et ce 4 août, quinconce avec Saturne, quinconce avec le Nœud Sud, aujourd’hui quinconce avec Pluton.
Tous décroissants.

En mai déjà les quinconces de la phase croissante, à Saturne, à Pluton, et au Nœud Sud, avaient tiré la sonnette d’alarme, il y avait quelque chose à améliorer (imprévu, malaise, malentendu, …) pour franchir le cap de l’opposition.
L’opposition est faite. Cette fois, il faut absolument repérer le décalage qui se fait entre les vieux schémas et les nouveaux. Il faut se réorganiser dans sa manière d’agir.

Entre Mars et Saturne, il s’agit de trouver la juste tension de la gaine qui comprime sa manière de faire, de façon à pouvoir réajuster et mettre en pratique ce qui doit l’être pour un nouvel objectif.
Entre Mars et Pluton, s’y rajoute l’obligation de se réorienter vers quelque chose d’essentiel à son évolution.
Avec quelles motivations personnelles (Mars) pouvait-on en mai, penser à éliminer le superflu et le superficiel (Pluton) ? … Comment a-t-on négocié le virage qui était proposé à la mi-juin, face au trio Saturne/Pluton/Nœud sud vers un nouvel horizon ? …
Comment a-t-on agi, ou réagi ? Avec trop de dureté ou d’intransigeance ? … Pour soi ou pour les autres ? … Dans quelles frustrations parfois ? …

Jusqu’à l’opposition, c’était Saturne et Pluton qui cherchaient un mode d’expression. Depuis l’opposition, qui a pu être le départ d’une libération pour agir sur des bases renouvelées, c’est Mars qui vient remettre en question, Saturne et Pluton au travers d’actions personnelles qui insistent très fort sur les motivations du moment.
Sur un plan personnel, s’est jouée sur fond d’éclipses, une crise relationnelle avec un sens des valeurs à corriger au regard de ces quinconces qui demandent un ajustement de sa manière d’agir, dans une ré-harmonisation sur le plan affectif, amical, ou sur sa propre valeur (compte tenu des mêmes quinconces de Vénus du 9 août à Saturne et du 14 août à Pluton).

Or ….
En même temps Mars fait un quintile à Saturne, en même temps que le Soleil fait un quintile à Neptune. Les quintiles sont des aspects mineurs qu’on ne regarde pas souvent, mais qui sont de très beaux aspects ...Porte ouverte sur une solution inédite ?.... Ou sur un travail plus subtil porteur d’une force de guérison particulière (Chiron était en trigone à Vénus pour la Nouvelle Lune)

Tous ces messages, bien sûr, Mars s’empresse de les murmurer à sa Belle.
Dans la préparation de cette Pleine Lune du 15 août à venir, et de la prochaine conjonction Soleil Vénus, on a quelque chose à apprendre.

A nous de choisir.
On peut rester sourd à l’appel de ces charrettes à vider car trop pleines de mémoires nauséabondes. Mais on peut aussi se tourner vers une formidable opportunité de donner un nouveau cadre de Vie à sa Lumière intérieure.
Mars sera conjoint à Vénus le 24 août. Et en trigone à Uranus.
Ça donne une immense importance à ce carré qu’on vient d’avoir entre la Belle et l’Eveilleur !….

La semaine qui vient n’a rien à voir avec les semaines chargées planétairement de juillet. Peu d’aspects, même mineurs. J’interviendrai moins que le mois précédent. Tant mieux.
C’est le temps nécessaire pour prendre du recul.
Pour laisser passer les nuages.
Pour se reposer un peu. Dans le silence peut-être et la solitude, comme je le fais moi-même depuis des semaines.
Et pour entrer en résonance avec cette grande mutation qui se prépare et qui touche toute la Terre.

Tant que l’on n’accepte pas l’évidence, les schémas se reproduisent. Pas forcément les bons.
On a peur de lâcher des béquilles qui donnent une fausse sécurité.
Jusqu’à ce qu’on subisse une épreuve de plein fouet.
Qui fait grandir.
Et évoluer.
A chacun alors, d’accepter les énergies dissonantes qui se sont présentées, et de les transmuter par un regard d’Amour, capable de transformer le compost en orchidée …

 

Source ; allo allo mercure