santé

Canicule : définition et conseils pratiques anti chaleur

La canicule revient ce lundi 22 juillet et devrait durer jusqu'à jeudi soir avec des températures proches des 40 degrés. Comment supporter cette nouvelle vague de chaleur ? Que manger et boire ? Comment réussir à dormir quand il fait très chaud ? Comment rafraîchir les enfants ? On vous dit tout !

 

Un nouvel épisode caniculaire s'installe sur la France cette semaine. Dès lundi 22 juillet, les fortes chaleurs arrivent par le Sud-Ouest et le Centre-Est. Météo France place 21 départements en vigilance orange, confirmant la manifestation de phénomènes dangereux dans ces zones. Les pouvoirs publics conseillent pour les habitants de passer au moins 3 heures par jour dans un endroit frais, de mouiller le corps plusieurs fois par jour, de boire fréquemment même sans soif et d'éviter de sortir aux heures les plus chaudes.

carte france département canicule alerte © Météo France

 

Quelle est la définition de la canicule ?

Le mot "canicule" vient du latin "canicula" qui signifie "petite chienne". Canicula est le nom donné à l'étoile Sirius (qui vient du grec "seirius", signifiant "brûlant", "ardent"). qui se trouve dans la constellation du Grand Chien. Etoile qui se lève et se couche avec le soleil du 22 juillet au 22 août, période caractéristique des fortes chaleurs. La canicule est associée à de très fortes températures la journée comme la nuit pendant une période prolongée, habituellement d'au moins trois jours consécutifs. Sur le plan météorologique, c'est le caractère exceptionnel des températures nocturnes élevées qui marque la durée d'un épisode de canicule. 

Canicule en France

Plusieurs canicules ont touché la France ces dernières années. Celle dont on se souvient le plus date d'août 2003. Son intensité, sa durée et son étendue géographique avaient été exceptionnelles. Elle avait causé 15 000 décès supplémentaires par rapport à la mortalité habituelle de cette période de l'année. Autres canicules mémorables : celle de juillet 1983 "la plus longue observée" rappelle Météo France, et celle de l'été 1947.

 

Période de canicule

La canicule survient à différentes périodes en fonction des pays. En France, la période des fortes chaleurs pouvant entraîner une canicule peut débuter de la fin du mois de juin et se poursuivre jusqu'au 15 août. 

Personnes à risque

Les personnes les plus à risque en cas de canicule sont : les personnes âgées et les nourrissons. Viennent ensuite : les personnes ayant une forte activité physique, celles travaillant à la chaleur (boulangerie, pressing, BTP...) et les sans abri.

Les risques

Coup de chaleur 

Le coup de chaleur ou "hypothermie" correspond à une surchauffe de l'organisme : celui-ci n'arrive plus à faire face à l'augmentation de la température interne liée aux fortes températures. Il touche surtout les sportifs, mais aussi les personnes âgées, les travailleurs en extérieur et les jeunes enfants pendant les pics de chaleur. Cela concerne également les adultes qui restent trop longtemps dans des pièces confinées et mal ventilées. Par exemple, rester des heures dans une voiture ou dans un RER en pleine chaleur présente un gros risque. Les premiers signes d'alerte qui doivent pousser à appeler le 15 sans attendre sont :

  • Crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre...
  • Agressivité inhabituelle, confusion mentale, convulsions, perte de connaissance,
  • Somnolence anormale,
  • Peau anormalement chaude, rouge et sèche,
  • Maux de tête, nausées, soif intense.
  • Fièvre supérieure à 39°c.

En attendant l'arrivée des secours : transportez la personne dans un endroit frais, donnez-lui à boire, mouillez-la d'eau fraîche, mettez-lui des linges humides, allégez ses vêtements.

Coup de chaleur : que faire et comment l'éviter ?

Le thermomètre monte et notre corps doit réagir pour continuer à fonctionner normalement. Quels sont les bons réflexes ? Comment éviter les coups de chaleur ? On fait le point !

Déshydratation

Bouffées de sueur en buvant un verre d'eau, absence d'urine depuis 5 heures ou urines foncées, sécheresse des lèvres... Gare à la déshydratation particulièrement fréquente en cas de canicule. Concrètement :  une personne qui transpire et ne boit pas assez se déshydrate. Son corps manque d'eau et se déshydrate. Les personnes âgées sont les plus exposées.

Hyponatrémie

Pour les personnes âgées, les patients atteints de maladies chroniques (insuffisance rénale, cardiaque, hépatique, respiratoire, diabète, cancers...), les patients qui prennent certains médicaments (diurétiques, neuroleptiques, antidépresseurs) : l'hyponatrémie (diminution de la concentration de sel dans le sang) est un risque majoré en cas de fortes chaleurs.

Parmi les symptômes : asthénie, nausées, vomissements, œdèmes chez les insuffisants cardiaques et hépatiques. Ils imposent le dosage de la natrémie (sodium dans le sang). Les symptômes neuropsychiatriques comme la léthargie, l'état confusionnel, les convulsions et le coma apparaissent pour des hyponatrémies aiguës sévères.

Pour les personnes à risque : ne pas dépasser un apport de 1.5 litres d'eau en plus d'aliments riches en eau, manger équilibré, éviter les sorties extérieures aux heures les plus chaudes et voir avec le médecin en cas de suivi d'un régime appauvri en sel.

 • Alcool et fortes chaleurs

Consommer des boissons alcoolisées lorsqu'il fait chaud aggrave potentiellement les effets de l'alcool et ceux de la chaleur sur l'organisme.  

  • Une boisson alcoolisée ne permet pas de se désaltérer. Au contraire, l'alcool amplifie le risque de déshydratation en raison de son action diurétique.
  • L'alcool fait perdre une plus grande quantité de liquide à l'organisme, ce qui expose plus rapidement le corps au coup de chaleur. 

Le mieux : La prévention des risques liés à l'interaction entre alcool et forte chaleur passe par une consommation maîtrisée, l'idéal étant de boire le moins d'alcool possible, voire pas du tout. La limite est fixée à deux verres standard par jour pour les femmes et à trois verres standard par jour pour les hommes. En cas de consommation ponctuelle, mieux vaut ne pas dépasser quatre verres standard en une fois et ne pas hésiter à boire de l'eau entre chaque verre. Les personnes atteintes de maladies chroniques et les femmes enceintes sont invitées à ne pas boire d'alcool. 

• Médicaments et canicule

En période de vague de chaleurs, le corps est affaibli. La prise de médicaments comporte certains risques sous ces conditions extrêmes. 

Canicule et médicaments : un mélange parfois explosif

En période de vague de chaleurs, le corps est affaibli. La prise de médicaments comporte certains risques sous ces conditions extrêmes. On fait le point.

Comment se rafraîchir en cas de canicule ?

En pleine canicule, des gestes simples permettent d'éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle. 

  • Buvez beaucoup d'eau.
  • Rafraîchissez-vous.
  • Mangez suffisamment.
  • Préférez les lieux frais.
  • Limitez les efforts physiques.
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes.

 

Source : https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2539136-alerte-canicule-juillet-2019-conseil-chaleur/